Les Florimontains, agréés en 2013 "Jeunesse et éducation populaire"

Un label de qualité reconnaissant la valeur éducative de l'association

L’obtention de l’agrément « jeunesse et éducation populaire » marque une étape importante dans le processus de reconnaissance d’une association par les institutions. Délivré par le ministère en charge de la jeunesse, cet agrément revêt un caractère valorisant : c’est un label de qualité qui reconnaît la valeur éducative de l’association.

SAM_0326.jpgAinsi, les associations agrées sont ouvertes à tous, gérées démocratiquement, garantissent la liberté de conscience, le respect du principe de non-discrimination et s’adressent aux jeunes et/ou concernent le domaine de l’éducation populaire.

Par l’obtention de cet agrément en 2013, LES FLORIMONTAINS s’attachent à transmettre aux jeunes qui fréquentent leur centre de vacances un message éducatif ancré sur des  valeurs qui singularisent leur action depuis leur création.

Faire œuvre d’éducation populaire est le fondement du projet éducatif des FLORIMONTAINS qui ont la volonté de faire passer aux jeunes accueillis un temps de vacances inoubliable, d’aider modestement - compte tenu de la faible durée des séjours proposés - ces jeunes à devenir des hommes plus forts au quotidien, plus conscients de leurs responsabilités envers eux-mêmes et envers les autres, responsables de leur choix de vie, capables d’exprimer leurs talents personnels au sein d’un groupe et respectueux des autres.

Vous avez dit "éducation populaire" ?

Le terme d’éducation populaire, recouvre un champ très vaste de pratiques. Il est difficile d’en trouver une définition qui fasse consensus. On peut tout de même s’appuyer sur la définition qu’en donne le Comité pour les relations nationales et internationales des associations de jeunesse et d’éducation populaire (le CNAJEP, qui réunit une centaine des principales associations de ce secteur) :  « une éducation à la citoyenneté, qui va dans le sens d’un engagement au service de l’intérêt général et qui permet à tout un chacun de participer à la construction d’un projet de société et à la réduction des inégalités sociales, culturelles et économiques ».

L'éducation populaire, en développant la formation des hommes et des femmes, favorise leur épanouissement personnel et leur engagement responsable au service du bien commun.

La Charte de l’éducation populaire rédigée par le CNAJEP en 2005, confirme ces orientations. Les valeurs fondamentales qu'elle défend et qui fondent son action sont l'émancipation, la coopération, la solidarité, la justice.      

L arrivee 30Ce sont bien ces valeurs que la vie de groupe permet d'appréhender. La pédagogie du choix développée dans les projets pédagogiques de nos directeurs implique que les jeunes décident pour eux mêmes et apprennent à remettre, éventuellement, en question leurs choix dans une perspective de dynamique du groupe. Cette pratique repose sur la confiance faite à l'intelligence individuelle et collective et à l'aptitude de chacun à construire un vivre ensemble harmonieux.

L'éducation est alors vécue comme un échange réciproque entre savoirs et savoirs-faire, égaux en dignité.

 

Club percus 2

L'éducation populaire proclame que seuls le débat et la négociation collectifs entre les savoirs particuliers, produisant une connaissance partagée, sont aptes à modifier réellement et durablement les rapports sociaux. Pour ce faire, elle fait de l'existence d'un espace public de confrontation, ouvert et respectueux, qui constitue le fondement d'une laïcité active, son principe éducatif fondamental.

Son éthique réside dans la profonde conviction que tout être humain détient les moyens de se construire une compréhension du monde, à condition qu'il puisse entrer en relation avec ses semblables dans un rapport de coopération.

Elle travaille donc à la poursuite de la transformation de la société pour que chacun de ses membres, quels que soient son rôle ou sa fonction, puisse participer pleinement et concrètement aux processus de la décision publique et à la construction d'un avenir collectif.