Les Florimontains, acteurs du Tourisme Social & Solidaire

capture.png

Le centre de vacances des FLORIMONTAINS est un établissement du tourisme social et solidaire. Il propose aux jeunes qui le fréquente de vivre des valeurs humaines de responsabilité, de partage, de solidarité et d’exercice de la liberté. Il fait de la pratique de la randonnée en moyenne montagne un objet d’épanouissement, d’enrichissement personnel. Il encourage, par ailleurs, l’engagement militant, en favorisant l’activité des bénévoles.

Le projet éducatif manifeste la volonté des FLORIMONTAINS de donner du sens au contenu des séjours qu’ils organisent.

  • Il s’attache à développer l’éducation populaire, outil d’émancipation des jeunes. Rejetant tout prosélytisme, il propose des activités thématiques qui permettent l’acquisition de connaissances dans un cadre ludique (Thématiques "Aéromodélisme", "Sculpture en Terre cuite", "Moulin gourmand") ou l’appréhension du milieu naturel et/ou patrimonial (Thématiques "Sports en Montagne", "Savoie Vagabonde", "Tour du Mont Blanc" et "Traversée des Bauges"). S’éduquer, c’est aussi découvrir d’autres cultures (Thématique "Manga") et s’ouvrir aux disciplines artistiques (Thématiques "Arts du cirque et du spectacle", "Tamié fait son cinéma", "Club danse").

Notre conception de l’éducation populaire vise à former les citoyens libres et responsables de demain. Les jeunes sont ainsi appelés à être acteur de leur séjour en élaborant avec les équipes d’animation les règles de vie du centre et le programme des activités.

  • Il favorise l‘exercice du droit aux vacances pour tous, en accueillant, sans discrimination, ni distinction d'origines culturelles, sociales, religieuses,... Il fait de la mixité sociale une richesse et un atout. La pratique de la montagne permet d’appréhender les formes de vie diverses et complexes. Les fleurs parsemant une prairie d’altitude, au printemps, sont nombreuses et de variétés diverses. Elles concourent, pourtant, à l’unité de l'oeuvre du photographe.

Il s’attache à pratiquer une politique tarifaire équilibrée, en prenant à sa charge une partie du coût du transport des jeunes (60% en 2012).

img-0414-dxo.jpgIl consent des avances de trésorerie en acceptant le paiement différé des séjours par les organismes sociaux (Conseils Généraux, CAF et MSA).

Il négocie avec les familles des plans de règlement.

  • Il développe un modèle économique singulier, en mettant l’humain au centre de sa démarche. L’association LES FLORIMONTAINS ne distribue aucun dividende et réinvestit ses excédents dans la modernisation et la mise aux normes des locaux et dans le développement des moyens éducatifs.

Une charte du bénévole décrit le rôle essentiel du bénévolat à la réussite du projet associatif. Ce bénévolat prend la forme d’un engagement non rétribué des dirigeants et la participation à  deux « séjours travaux » annuels.

L’association s’enorgueillit du soutien de 60 bénévoles

  • Il met en œuvre une politique solidaire de l’emploi. Les séjours sont encadrés par des directeurs brevetés et des animateurs BAFA dont le nombre excède les normes légales d’un animateur pour 12 jeunes (en 2012 : 1 animateur pour 5 ou 6 jeunes), offrant ainsi des conditions de travail, favorisant le repos des encadrants. Chaque année, des animateurs en stage BAFA sont aidés financièrement afin qu'ils puissent poursuivre leur formation.

p1120181.jpgDe même, les personnels techniques font l’objet d’un suivi social attentif. La politique salariale du centre de vacances respecte les dispositions de la convention nationale de l'animation.

  • Implanté sur la commune de Plancherine (Savoie), le centre pratique des solidarités territoriales de proximité. Son apport à l’économie locale n’est pas négligeable. Il investit chaque année 17000€ en faveur d’artisans des bassins favergiens et albertvillois.

Il s’engage à développer les circuits courts d’approvisionnement, et à rechercher l’obtention du label « éco-européen ». Il privilégie l’usage du train dans l’acheminement des jeunes et milite en faveur de pratiques durables de développement (tri sélectif des déchets).